Chiffres clés

Les signalements qui sont adressés à Unia constituent une source d’information importante pour compiler des statistiques sur les comportements racistes. Cependant, les chiffres relatifs à ces signalements ne peuvent pas être considérés comme représentatifs de ce qui se passe effectivement dans la société, car une majorité des cas ne sont pas signalés. Ces chiffres ne sont qu’un indicateur des situations où de tels problèmes peuvent se produire. D’autre part, tous les signalements ne concernent pas de réels cas de comportement raciste.

C’est pourquoi nous avons choisi de présenter ici les chiffres relatifs aux dossiers qui ont été ouverts sur base de ces signalements, parce qu’ils nous semblent les plus pertinents : ils concernent les signalements pour lesquels Unia est effectivement compétente et où la personne qui a contacté Unia attend un avis concret ou une intervention de la part de l’organisation.

Sur l’ensemble des 2.059 dossiers ouverts par Unia en 2016, 698 concernaient des critères dits “raciaux”, c’est-à-dire 33%.

D’après les chiffres d’Unia, il semble que les principaux dossiers ouverts en matière de discrimination raciale concernent des actes de haine sur internet, sur le marché du travail, et dans les biens et services (par ex. location d’un bien immobilier, accès aux discothèques, cafés, etc.)

%

Médias (surtout incitation à la haine sur internet) – 177 dossiers, soit

%

Travail (surtout harcèlement moral à caractère discriminatoire, problèmes d’embauche ou de licenciement) – 169 dossiers, soit

%

Biens & services (surtout problèmes pour la location d’un logement, insultes dans les magasins ou refus d’accès dans des lieux publics tels que discothèques ou cafés, etc.) – 164 dossiers, soit

%

Société – 60 dossiers, soit

%

Police & justice – 64 dossiers, soit

%

Enseignement - 40 dossiers, soit

%

Activités diverses – 20 dossiers, soit

%

Sécurité sociale – 2 dossiers, soit <

%

Autres – imprécis – 2 dossiers, soit <

Les mêmes tendances s’observent si l’on analyse les chiffres de tous les signalements, dans chaque domaine de compétence :

Dans le domaine des « médias/internet », 46% des nouveaux dossiers ont trait au racisme.

« Il ne se passe quasiment pas un jour sans qu’Unia n’ouvre un dossier pour des messages de haine dans les médias. Dans 83% des cas, il s’agit de messages en ligne, surtout diffusés par les médias sociaux et les forums de discussion en ligne. En 2016, Unia a ouvert 276 dossiers pouvant être qualifiés d’incitation à la haine. Alors qu’en 2015, ces messages de haine visaient particulièrement les réfugiés, en 2016, ils étaient souvent liés au terrorisme et à l’amalgame entre étrangers/musulmans et terroristes. Ce sont donc pour des propos relatifs aux critères raciaux et aux convictions religieuses (l’islam en particulier) que nous sommes le plus souvent sollicités. La part la plus importante des messages de haine est véhiculée par les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…), soit 38% de l’ensemble des dossiers de l’année 2016. » (Unia, Rapport annuel chiffres 2016, p. 21)

Dans le domaine du « travail », 29% des nouveaux dossiers ont trait au racisme.

Dans le domaine des « biens et services », 31% des nouveaux dossiers ont trait au racisme. La discrimination raciale se produit principalement dans le sous-domaine du logement, avec des refus d’accès à la location. Vient ensuite, dans une moindre mesure, le refus d’accès aux discothèques ou cafés.

Share This